BFM : l’iPad en entreprise, mythe ou réalité ?

L’iPad est considéré comme un produit complémentaire au PC. Il ne vise pas son remplacement, à part sur certains segments de populations actives. Clairement, l’ardoise d’Apple apparait comme un marqueur social ; alors quel usage pouvons-nous en faire en entreprise ? 12 minutes d’interview sur BFM pour y voir plus clair.

ipadLes arguments en faveur de la tablette, en dehors de ceux habituellement connus (et rattachés à la notion même du produit, comme la légèreté ou la connectivité) sont orientés vers la valorisation de l’utilisateur : comme je l’ai exprimé en introduction de ce billet, l’iPad est clairement un marqueur social permettant d’attirer (et retenir) des talents. Il véhicule une image de modernité et empreinte tous les codes d’Apple : simplicité, efficacité, pas de compromis, informatique nouvelle génération, alternative aux codes actuels etc.

L’iPad balaie la segmentation habituellement connue : usage perso vs usage pro, exit la notion d’informatique à la mode IBM ou maintenant Microsoft : cap sur l’utilisateur au travers de ces fameuses « apps » accessibles depuis le store d’Apple. Mais pour quels usages, pour quels besoins, et au final pour quels plaisirs. Il parait évident que la marque à la pomme cible les métiers de l’entreprise et bypasse les responsables informatiques.

Je vous propose d’écouter cette chronique d’une durée exceptionnelle de 12 minutes où je discute avec Philippe Bloch et Arnaud le Gal, les 2 journalistes de la radio BFM Business, de l’ensemble des enjeux et des défis à relever pour intégrer l’iPad dans un environnement d’entreprise.


2015_02_BFM_tablette_en_entreprise par axonegroup

L’ipad en particulier et la tablette en général sont des sujets qui me passionnent : retrouvez tous mes autres posts ayant trait à ce sujet !

Un commentaire le "BFM : l’iPad en entreprise, mythe ou réalité ?"

  1. Hugo dit :

    Comme à chaque fois, chouette article et la chronique est vachement intéressante. J’ai appris plein de choses. Merci et à bientôt.

Votre commentaire :