DOSSIER : LE CLOUD POUR LES NULS (2/5)

Voici la suite du dossier entamé le mois dernier et consacré au cloud computing. Après avoir défini le sujet, nous allons maintenant voir à quoi le cloud computing peut-il bien être utile…

Le cloud : pour quoi faire ? Tour d’horizon des applications

Difficile de répondre à cette question sans faire un inventaire à la Prévert. L’objectif de ce paragraphe n’est pas d’être exhaustif : il est de vous montrer que le champ d’utilisation du cloud computing à des fins professionnelles est très vaste ; sans doute beaucoup plus que d’aucun ne se l’imagine.

Le cloud c’est bien sûr la messagerie, l’une des plus anciennes applications de l’internet et donc du cloud computing. J’ai réalisé il y a quelques temps un post sur Hotmail (racheté par Microsoft il y a quelques années) qui est assez éloquent sur l’usage de la messagerie dans les nuages. Depuis, des concurrents comme Gmail ont fait leur apparition et ont concouru au développement de formes alternatives et nouvelles de la messagerie.

L’informatique dans les nuages c’est aussi le stockage de fichiers. Dignes héritiers du service FTP, les ténors sont Dropbox, Skydrive, Google Docs, iCloud, Box.net, etc. Là aussi, il existe des centaines d’articles comparant tous ces services, dont la plupart sont multi-plates formes. Pour ma part, médaille d’or à Dropbox, le système le plus fiable et le plus stable qu’il m’ait été donné d’utiliser depuis de nombreuses années.

On a aussi un certain nombre de services destinés à agréger de l’information : on citera Flipboard, Instapaper ou encore Pulse ; le développement du cloud computing est indissociable du phénomène des tablettes. Ces nouveaux périphériques (« devices ») avec un stockage local limité, mobiles et toujours connectés constituent l’extension naturel de l’informatique dans les nuages. Consulter des informations sur son ipad se fait bien sûr au travers de son navigateur local mais aussi au travers de services hébergés tels que Flipboard.

Il existe aussi des solutions de productivité personnelle et de bureautique sur Internet. Pour ma part, pas une journée sans Evernote : la solution de capture d’information et de bloc-note numéro 1 sur le réseau des réseaux. L’essayer c’est l’adopter : une belle démonstration de la complémentarité entre un logiciel local (sur PC et sur Tablette) et un service hébergé de stockage et de partage d’informations. Bien sûr, les suites bureautiques ne sont pas en reste : citons Office 365, la version en ligne de Microsoft Office que l’on connait tous sur nos PC, et son ennemi juré Google Apps.

Arrive ensuite la catégorie des solutions issues du web 2.0 : wikis, réseaux sociaux, solutions collaboratives à la mode web 2 (blog, forums, etc.). Là aussi, tout a été dit et son contraire : de Facebook à WordPress en passant par Twitter ou Flickr : toutes ces solutions sont nativement les enfants du cloud computing.

Enfin, avant de conclure sur les solutions de communication, un mot sur les logiciels d’entreprise. Le cloud computing, digne successeur du modèle ASP (Application Service Providers) des années 2000, c’est aussi tout une ribambelle de solutions professionnelles telles que Salesforce ou des solutions par exemple de paie en ligne, de note de frais ou encore de ressources humaines. Le Software as a Service (SaaS) reste un grand pourvoyeur de solutions hébergées dans le nuage.

Pour conclure, je l’évoquais plus haut : toute la partie communication ; car si j’ai volontairement occulté des solutions grands publiques ou multimédia (comme la consommation de musique ou de vidéos sur internet), il est essentiel de parler de solutions comme Skype ou Gotomeeting. Le cloud computing c’est internet et internet c’est la communication, au travers d’un réseau, de personnes distantes : téléphoner, réaliser des télé conférences, bavarder en ligne : voilà des excellentes situations professionnelles rendues possibles par l’informatique dans les nuages. Génial, non ?

Nous rentrerons le mois prochain dans les détails des avantages liés au cloud computing.

Trackbacks pour cet article

  1. les avantages du cloud computing | Le blog d'Enguerrand de Carvalho
  2. DOSSIER : LE CLOUD POUR LES NULS (4/5) | Le blog d'Enguerrand de Carvalho

Votre commentaire :